Les conseils pour parrainer un nouvel adhérent dans l’association

Si en petite section se faire des amis était simple, à l’âge adulte c’est devenu un combat. Enfant, les choses étaient d’une simplicité, mais vient avec l’âge le comportement, les habitudes, les convictions, etc. Tous ces traits qui font d’une personne ce qu’elle est aujourd’hui jouent un rôle déterminant dans sa capacité à s’adapter dans un nouvel environnement.

Le parrainage en général

Au sens large, parrainer un enfant signifie l’épauler dans sa vie quotidienne. Le parrain est en quelque sorte une figure paternelle et un mentor pour l’enfant. Ces deux personnes n’ont pas forcément de lien familial c’est-à-dire qu’elles peuvent être deux parfaites inconnues. Il est chargé de veiller sur l’enfant et de toujours prioriser son bien-être avant toute chose. Le rôle du parrain est primordial pour un enfant, car c’est cette personne qui va lui servir de guide et d’instructeur tout au long de son séjour dans l’association humanitaire et même au-delà de cette période.

Le parrainage émotionnel

Les émotions sont ce qui fait de vous des êtres humains. Sans elles, vous ne serez que des robots. Intégrer un cercle dont une personne n’est pas familière est difficile et demande une intelligence comportementale assez conséquente. Lors de sa première insertion sociale au niveau du cercle, le parrain se doit d’être présent pour le nouvel adhérent pour son premier jour. Sa présence au côté de son filleul donnera à ce dernier une assurance que son mentor sera là pour lui. En d’autres termes, le parrain sera, à l’égard de son filleul, une figure rassurante. De plus, le parrain doit être perçu par son protégé comme étant une figure amicale, mais aussi fiable. La présence émotionnelle est très importante pour éviter que le filleul sombre dans l’anxiété et le stress de ne pas être assez bien pour se faire des copains au sein de l’association. Or, le mentor est aussi quelqu’un en qui le nouveau peut faire appel pour l’aider à gérer ses états émotionnels. Il ne s’agit pas forcément ici d’états causés par le fait d’être nouveau dans une association, mais cela peut aussi être lié à sa vie personnelle.

Le parrainage matériel

Autre que l’aspect humain d’une personne, il y a aussi le parrainage physique ou matériel. Si dans les foyers d’accueil, les plus âgés sont chargés de l’éducation et de l’épaulement des tous petits, dans une association, cela fonctionnera comme dans ce dernier cas d’une façon assez similaire. Déjà présent dans l’association depuis un bon bout de temps, le parrain est une personne qui possède un pouvoir appelé « l’expérience ». Il est habitué et sait s’y faire quant au fonctionnement et les petites astuces pour avoir une vie sociale paisible dans ladite association. Question responsabilité, il est dans l’obligation de mettre à la disposition de son filleul, dans la limite du possible, les informations et supports matériels dont ce dernier aurait besoin pour faciliter son intégration au niveau de l’association.

Création d’une association : Comment faire ?
Comment travailler pour une association humanitaire ?